free wordpress joomla theme templatebon de reductioncode de reductioncode reduccode promo

Aït Sadden est une tribu Amazighe du Moyen Atlas qui occupe une aire géographique située entre Fès, Sefrou et Taza et la province de Taounate. Elle se trouve à 35 kilomètres au nord-est de la ville de Fès, et à 70 kilomètres au sud-ouest de la ville de Taza. La région « Aït Sadden » s'étend approximativement de Sidi Harazem à Oueled Ayyad, en direction de Taza. Elle est entourée de deux grands barrages : Moulay Idriss au nord, et Aït Youb au sud-est. Les deux barrages sont inter-connectés par un tunnel souterrain de 18 kilomètres servant à produire de l'électricité via une chute située en aval du bassin de compensation situé à Ouled Ayyad. Les revenus des habitants proviennent essentiellement de la culture des céréales et des transferts des MRE. La tribu est connue pour une forte scolarisation, depuis le début du xxe siècle, et ce n'est pas une coïncidence si le premier amazigh à avoir son bac en 1949 soit de cette tribu. De même cette scolarisation a permis à de nombreux membres de cette tribu d'intégrer la fonction publique couvrant tous les secteurs qui existent au Maroc et à un degré moindre en Europe. La confédération Aït Sadden parle le tamazight et sa culture ne diffère pas de celle des autres tribus du Moyen Atlas sauf qu’elle est l'une des rares tribus à parier précocement sur la scolarisation de la femme.

 Les Ait Sadden sont des nomades berbères originaires du sud marocain qu’ils ont quitté probablement suite à des problèmes liés à la sécheresse, pour s’établir dans le centre nord vers le 16ème siècle, sur le territoire de tribus berbères arabisées comme les Béni Yazgha, par exemple.

Tabouda et Bir Tamtam sont les centres importants de la Tribu.

L’économie des Ait Sadden est essentiellement agricole, avec des productions végétales, céréales et légumineuses d’une part et arboricoles d’autre part, principalement l’oléiculture, et des productions animales, notamment des ovins, des bovins, des équins et des volailles … Les principaux produits dérivés en sont l’huile d’olive, le lait, les œufs, le miel et la laine …

Mais la force principale des Aït Sadden est certainement la qualité de ses ressources humaines. Beaucoup d’enfants de cette contrée ont poursuivi leurs études dans les meilleurs lycées et collèges du Pays, puis dans les plus grandes écoles du monde. Il semblerait que les ’’Sadnis’’ aient des dispositions particulières pour les sciences exactes.

Beaucoup parmi eux ont été les pionniers de l’émigration vers l’Europe ou certains ont fait souche sans heurts, sans anicroches, notamment en Allemagne et en Hollande, au plus grand bénéfice des hôtes et des invités.